Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Français
English

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

emsSwapping, votre logiciel pour le basculement du Plan Comptable Général Congolais au système comptable OHADA

 


Pour améliorer le climat des affaires, la RDC a adopté la TVA et a adhéré au Traité de l’OHADA.
L’avènement de la TVA et des normes OHADA apporte une refonte totale de la tenue des affaires en RDC et du système juridique comptable, pour se conformer aux Actes Uniformes en vertu de l’Article 2 du Traité de l’OHADA.
La TVA a été instituée par les ordonnances-loi Nos 10/001 du 20 août 10 et 001/2012 du 21 septembre 2012. En vigueur depuis le 1er janvier 2012.
La loi autorisant la RDC à adhérer au Traité de l’OHADA a été promulguée le 11 février 2012. L’adhésion officielle à l’OHADA remonte au 13 juillet 2012.
Le report sollicité et obtenu par la RDC permet aux opérateurs économiques de maîtriser le nouveau référentiel comptable.
Ainsi, l’Acte Uniforme portant organisation et harmonisation des comptabilités des entreprises entrera en vigueur:

  • Pour les comptes personnels des entreprises, le 1er janvier 2014
  • Pour les comptes consolidés et combinés, le 1er  janvier 2015.

Les entreprises doivent se conformer aux nouvelles règles.
Selon le communiqué du Ministère des Finances du 21 février 2013:
Les comptes de l’exercice 2013 seront tenus dans les deux systèmes pour s’assurer de la concordance des résultats et de l’identité des données et informations comptables.
Pour le bilan d’ouverture au 1er janvier 2014, les états financiers de 2013 devront être retraités en système comptable OHADA.
Pour l’exercice comptable 2014 et les suivants, les comptes seront exclusivement tenus en système comptable OHADA et les comptes annuels individuels seront produits dans ce nouveau référentiel comptable.
Le passage du PCGC au système comptable OHADA implique :

  • L’adaptation de l’outil de travail, qu’il soit manuel ou informatique
  • Mettre à jour la comptabilité (plan comptable particulier, procédures comptables) avec le nouveau référentiel et sa philosophie (fonctionnement des comptes)
  • Planifier la liste des retraitements pour un bon basculement.

Il est difficile, voire impossible, de basculer toute la comptabilité de l’entreprise (depuis sa création) vers OHADA.
D’où la nécessité de définir un point de départ. Et il est admissible de partir de l’exercice 2013 (voir communiqué du Ministère).
Le basculement doit, en général, partir de la balance. On peut aussi envisager le journal mais nous conseillons vivement de partir des journaux pour des raisons évidentes que vous trouvez plus loin.
Les entreprises ont l’obligation, pour le bilan d’ouverture 2014, de retraiter les états financiers de 2013 en système comptable OHADA.
Ceci implique un travail énorme et fastidieux (en fin d’exercice):

  • de retraitement à un moment où le travail de clôture et de préparation des déclarations fiscales est intense. Sans oublier le travail d’audit des comptes. Risque d’erreurs…
  • d’apprentissage des nouvelles normes au moment de leur mise en pratique (il y a toujours besoin d’un temps entre la formation et l’application). Former au fur et à mesure.

Le basculement PCGC-OHADA n’est nullement une simple question de correspondance des comptes! C’est deux concepts totalement différents et vous avez intérêt à vous donner suffisamment de temps pour faire atterrir tranquillement la machine de votre entreprise en système comptable OHADA.

Les entreprises doivent se donner le temps de transition douce vers les nouvelles normes :
Tout au long de l’exercice 2013 en cours (tel que recommandé par le Ministère), elles tiennent leurs comptes dans les deux systèmes.
Ceci implique:
Une familiarisation des comptables par un retraitement régulier tout au long de l’exercice 2013.
Un basculement progressif qui aboutira en douceur et sans casse au bilan d’ouverture OHADA en 2014.

Le grand défi est de trouver un outil capable de traiter les tonnes d’informations enregistrées depuis le début de l’année jusqu’à qu’à la fin.


Compte tenu des enjeux et de la contrainte temps, cet outil devra entre autre avoir les caractéristiques suivantes:

  • Facile à apprendre
  • Simple à utiliser
  • Conçu pour absorber les données en quelques minutes voire quelques secondes quel qu’en soit le volume
  • D’une grande convivialité
  • D’une excellente ergonomie
  • Par-dessus tout, économique et n’exigeant pas la mise en place de ressources supplémentaires.

EMS vient de mettre à la disposition des entreprises et du public le logiciel emsSwapping en guise de contribution au processus de basculement du Plan Comptable Général Congolais aux nouvelles normes comptables OHADA.

emsSwapping
est un outil simple et facile à utiliser et s’adapte en plus à vos conditions actuelles de travail. Il n’est donc pas nécessaire d’affecter une ressource supplémentaire pour effectuer le basculement vers les normes OHADA.

Ainsi, emsSwapping est économique et sa mise en œuvre rapide vous épargne un stress de plus devant la date butoir qui pointe à l’horizon, c’est-à-dire le 31 décembre 2013.


 
Haut de la page 1/3

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

ACCUEIL | QUI SOMMES NOUS | SERVICES | SOLUTIONS | FORMATIONS | CONTACTS
Tous droits réservés www.globalems.biz